Constance Le Blan, ergothérapeute et co-fondatrice du réseau national Adaptia

« J’ai choisi ce métier pour aider les autres »

Constance Le Blan
© Constance Le Blan - Adaptia

Après avoir travaillé en psychiatrie, à la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), l’AFM (Association Française contre les Myopathies), l’hôpital Foch en gériatrie puis en libérale, Constance, ergothérapeute depuis 16 ans, s’est posée deux questions importantes « Comment peut-on trouver un(e) ergothérapeute ? Comment un(e) ergothérapeute en libéral peut-il trouver des missions ? » C’est de là qu’est né le réseau Adaptia qui permet d’établir le lien entre les ergothérapeutes et les personnes qui en ont besoin. 


Il y a 3 ans, Constance se lance dans l’aventure entrepreneuriale pour créer avec sa belle-sœur Charlotte, un réseau national nommé Adaptia. Ce duo 100% féminin et familial ouvre une complémentarité de compétences. Constance encadre le réseau d’ergothérapeutes, supervise les missions et anime les conférences et ateliers. Quant à Charlotte, elle développe les relations avec les partenaires institutionnels tout en s’occupant de la gestion financière du réseau.

A ce jour, plus de 250 ergothérapeutes conventionnés sont partenaires du réseau Adaptia pour conseiller et proposer des accompagnements personnalisés afin d’adapter les logements et faciliter le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie.

La visite de l’ergothérapeute 

 

Les institutionnels, bailleurs sociaux, caisses de retraite, mutuelles, sociétés d’aide à domicile, compagnies d’assistance, particuliers… sollicitent Adaptia pour une évaluation. La mission est mise sur la plateforme de suivi d’Adaptia afin d’en informer les ergothérapeutes affiliés au réseau.  Celui-ci prendra alors contact avec le bénéficiaire pour programmer une visite. 

Certains de ces partenaires prennent à leur charge la prestation de l’ergothérapeute.

 

Déroulé d’une mission en 3 étapes 

 

1- Temps d’échange avec la personne en perte d’autonomie pour évaluer son quotidien et son niveau d’autonomie.

Analyse de l’environnement du logement et mise en situation des gestes du quotidien (exemple : s’asseoir et se relever des toilettes)

 

2- Rédaction du bilan complet et préconisations (aides techniques + références + lieu où il est possible de les trouver). Un ou plusieurs prestataires locaux seront conseillés par l’ergothérapeute.

 

3- Dans certains cas, l’ergothérapeute se rend au domicile du bénéficiaire accompagné(e) d’un spécialiste en équipement médical pour tester et valider les matériels préconisés. Cela permet de constater également si les personnes s’approprient les aides techniques proposées.

Si le partenaire le demande, Adaptia contacte les familles 3 mois après l’installation des préconisations pour vérifier que le matériel mis en place convient et est bien utilisé.

 

Les autres missions d’Adaptia

 

Adaptia réalise des missions de conseil auprès de certains fabricants pour apporter son regard d’ergothérapeute sur leurs produits et équipements.  

Adaptia propose des conférences et des formations pour :

– Les aidants familiaux sur les aides techniques qui peuvent leur faciliter le quotidien, 

– Les salariés des services d’aide à la personne pour les former à l’utilisation des moyens techniques mis à leur disposition (comment utiliser un lève personne, par exemple) 

– Les salariés d’entreprises qui ont un rôle d’aidant familial, afin de les informer des aides techniques disponibles.

Adaptia a apporté son concours à la mise en place de certaines aides techniques du showroom situé au Domaine du Mérantais à Magny-les-Hameaux animé par ODAVIE. 

oOo



 

Le conseil de Constance Le Blan

 

“Il est important de prévoir et d’anticiper l’aménagement de son domicile lorsqu’on commence à prendre de l’âge. Les ergothérapeutes ne sont pas là pour chambouler le domicile mais pour donner des conseils. La personne reste maître de ce qu’elle souhaite mettre en place ou pas au sein de son logement.

La spécificité de l’ergothérapeute est de faire le lien entre le niveau de perte d’autonomie de la personne et l’aménagement de son environnement.”


Ils nous font confiance